Projet d’Insertion en Entrepreneuriat Vert et Technologies Climatiques

ARADES (Association pour la Recherche-Action, Développement et Environnement au Sahel) est un réseau d’organisations œuvrant pour la lutte contre la dégradation de l’environnement, et pour la promotion du développement social et solidaire. Le réseau s’active dans la diffusion des techniques d’économie verte, et accompagne les femmes et les jeunes dans la réalisation de leurs projets d’entreprise. Dans le cadre d’un partenariat avec le programme Réussir au Sénégal, ARADES a reçu un appui pour mettre en œuvre un parcours d’insertion dans l’entrepreneuriat vert et les technologies climatiques au profit de 90 jeunes dans la région de Saint-Louis.

Vous êtes jeune, vous rêvez de lancer votre activité ? ARADES partage avec vous les clés d’un bon business plan, le point de départ de tout projet entrepreneurial !

Bâtir un business plan : comment s’y prendre?

Le business plan ou plan d’affaires est un document essentiel au démarrage, à la mise en place, et à la gestion réussie d’une activité économique. Il permet de définir les buts et les objectifs d’une activité, ainsi que les stratégies et moyens à mobiliser pour les atteindre. C’est un outil à la fois utile et efficace pour trouver un investisseur ou un financement.

Le business plan s’articule autour de plusieurs parties :

A. La fiche synoptique de projet

Elle récapitule, sur une seule page, toutes les informations importantes sur l'entreprise. C’est un résumé à ne pas prendre à la légère, il doit être réalisé avec soin, car il s’agit en général du premier document que consulteront les décideurs. Il doit comprendre :

  • un descriptif concis du contexte général de l'activité choisie ;
  • une description succincte de la nature du projet ;
  • une courte présentation du créateur ou de la créatrice d'entreprise (parcours, compétences etc.) ;
  • la désignation du ou des types de clientèles ciblées ;
  • la concurrence sur le marché visé ; et
  • les avantages concurrentiels de l'entreprise.

B. La partie rédigée (ou l’exposé d’affaires)

Cette partie reflètera le sérieux et la cohérence du projet de création d'entreprise. Elle ne doit pas présenter :

  • d'approximations : lorsque l'on cite un chiffre, on doit indiquer sa source (Insee, organisme, etc.) ;
  • de lieux-communs inintéressants ou de délayages (remplir un paragraphe de manière insipide pour masquer une carence d'informations) ;
  • de contenus mal orthographiés, lourds ou difficilement compréhensibles ;
  • de contenus trop longs : rappelez-vous que les décideurs auront besoin de parcourir le document rapidement ; il faudra donc leur rendre la lecture facile ;
  • d'un manque de cohérence dans la structuration des parties ou les thématiques abordées.

Le maître mot ? Rigueur et précision !

Généralement, cette partie rédactionnelle comporte les rubriques suivantes : l’entreprise, le marché, la stratégie commerciale, l’évaluation des moyens humains et financiers, le bilan des risques et opportunités.

C. L’étude financière.

Cette partie du business plan présente le cœur économique et financier de votre entreprise. Elle doit être pertinente et coller au plus près à la réalité et au contexte marketing décrit dans la partie rédigée. Bien qu'il s'agisse d'éléments comptables chiffrés, il est toutefois conseillé d'apporter de courts commentaires pour chacun d'entre eux afin de faciliter la compréhension ou de justifier de tel ou tel élément. N'oubliez pas que ce dossier pourra être désolidarisé de votre business plan : par exemple, un banquier vous demandera parfois exclusivement cette pièce. D'où l'intérêt d’une présentation propre, claire, précise, et agrémentée d'annotations.

Les éléments indispensables à verser à ce dossier sont :

  • la liste des investissements initiaux et leur montant ;
  • le plan de financement : un tableau recensant les besoins et les moyens financiers à mobiliser ;
  • les tarifs des fournisseurs listés de manière exhaustive ;
  • un tableau des coûts de revient (en cas de fabrication) ;
  • un tableau de calcul des marges (en cas de revente de produits ou de services) ;
  • un tableau des amortissements matériels et des prêts consentis ou à consentir ;
  • un récapitulatif précis des rémunérations, salaires, charges salariales et patronales selon le régime choisi ;
  • le compte de résultat prévisionnel : la pièce maitresse de votre dossier, qui donne un aperçu sur un horizon de 3 à 5 ans de la perspective d'exploitation, de la réalisation du chiffre d'affaires, de toutes les charges de fonctionnement, du bénéfice dégagé (calcul de la marge sur coût variable, seuil de rentabilité, point mort, etc.), des résultats financiers, des amortissements à provisionner, etc. Cette pièce est centrale, car elle est le point de convergence de tous les autres éléments, y compris l'étude de marché et les promesses de vente qui ont contribué à déterminer vos perspectives de chiffre d'affaires ;
  • un tableau de bord détaillé, mois par mois sur une période de 3 ans, strictement calé sur le compte de résultat prévisionnel, qui décrit l'activité selon la saisonnalité et les actions qui seront mises en œuvre ;
  • un plan de trésorerie initial, au minimum sur la première année, pour constater les ressources à prévoir.

Cette liste n’est pas exhaustive, et vous pouvez y ajouter tout calcul analytique qui pourrait s'avérer pertinent selon votre type d'activité.

Voilà, vous connaissez maintenant les principaux éléments qui constituent un business plan. Certains plans d'affaires nécessitent des parties additionnelles, en fonction de l'activité retenue, du corps de métier, et des compétences correspondantes. Et surtout, rappelez-vous qu’un dossier bien ficelé est un gage de sérieux devant vos futurs interlocuteurs financiers !

Pour en savoir plus sur ARADES et ses projets visitez le site web ou page Facebook .

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

SunuTalents, le concours des artistes de nos terroirs ! Bu leen ko kenn nettali !

Ana jàmbaru art bi ? Tu es musicien·ne, danseur·euse solo ou membre d’une compagnie, artiste comédien·ne solo ou membre d’une troupe de théâtre ? Tu es âgé·e de 18 à 35 ans ? Tu résides en région (hors Dakar) ?

Jusqu’au 25 octobre, inscris-toi à Sunu Talents pour dévoiler ta créativité à tout le Sénégal et t’ouvrir les portes d’une carrière dans ton domaine artistique ! Pour participer, envoie ton son, ta chorégraphie, ou ta pièce de théâtre à l’adresse email : vdt@goethe.de

Avec Goethe-Institut Senegal en partenariat avec Réussir au Sénégal, éclore nos talents dans nos régions, c’est possible, mën na nekk !

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Vous êtes âgé·e de 15 à 35 ans ou migrant·e de retour ? Retrouvez Réussir au Sénégal sur nos différentes plateformes, site web ou Facebook ! Bu leen fa kenn jiitu !

Retrouvez Réussir au Sénégal ici !

contact@reussirausenegal.sn +221 33 869 80 65 Réussir au Sénégal

SE DESINSCRIRE - REALISATION: WÀTU DIGITAL LAB

La mise en œuvre de ce site web est soutenue par le programme “Réussir au Sénégal” de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, financé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et l’Etat libre de Bavière.

Mandaté par :
MPE | Ministère du Pétrole et des Energies
BMZ | Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement